RENCONTRE AVEC GUNWOOD CIRCLE


Salut à tous les trois,

Salut

GUNWOOD CIRCLE , nouveau projet ; d’où vous est venue l’envie de vous réunir et de vous lancer dans cette aventure ?

Gunnar : Ce projet, ça fait un petit moment que ça me trotte dans la tête….. car j’ai beaucoup travaillé sur les projets des autres en tant qu’arrangeur, réalisateur alors qu’avant je composais déjà pas mal. Ça faisait 3 ou 4 ans que ça me démangeais. Mes deux amis, ça fait un moment que l’on se croise à la SUM ( asso musicale et studio de répétition à Sèvres)

Jeff : On se tourne autour depuis deux ans (rire)

Gunnar : Moi, je répétais avec un groupe de Reggae et j’étais aussi professeur de guitare à la SUM et on était tout le temps dans le bureau avec David.

Jeff : Gunnar passait souvent chez moi, on chantait des trucs, il me faisait écouter des maquettes. Un jour, Gunnar vient me voir pour savoir si je voulais faire de la batterie dans le projet. On a fait 2 ou 3 répétitions…..ça sonnait mais ce n’était pas forcément le jeu de batterie recherché et idem avec le bassiste avec qui on avait commencé.

Gunnar : En plus, je me suis souvenu que David et Jeff avaient travaillé ensemble pendant des années en basse (pour Jeff) et batterie (pour David).

David : Gunnar avait cette envie de revenir sur ses propres morceaux et de trouver des musiciens. Gunnar m’a demandé de participer au montage de ses compositions et j’ai accepté avec grand plaisir car je connais Gunnar depuis assez longtemps. J’apprécie son goût pour la finesse des arrangements et pour sa culture pop, rock, folklorique (irlandais) et tout ça ….. Il m’a envoyé une vingtaine de maquettes et voilà. On a aussi en commun le groupe Half Moon Run que l’on adore. Je recommande d’ailleurs à tous les lecteurs Mamusicale de découvrir ce groupe…..

Et toi Gunnar, tu es arrivé en disant ça sera GUNWOOD CIRCLE !!!!!

Gunnar : Non, on a cherché ensemble. GUNWOOD, c’est tiré de mon prénom….mais il y a plein de symboliques dans le cercle qui me parle. Mon père est physicien…..

David : Il y a eu un vrai travail sur la pochette. Il y a cette notion de cercle et de feu, il y aussi beaucoup de motifs tribaux, celtiques pour évoquer aussi ces influences là, irlandaises et folkloriques. Sur scène, les harmonies vocales viennent de là.

Gunwood Circle EP cover 2MVotre Ep vient de sortir en février. Il faut maintenant le faire vivre. Qu’est ce qui est le plus difficile, composer et faire les chansons ou faire évoluer le projet ?

Gunnar : Le plus dur est de faire les deux en même temps.

David : Au final, dans le développement, on a choisi quelque chose de très humble dans un premier temps. On n’essaie pas de monter une grosse façade pour se faire passer pour un groupe qui passe déjà sur MTV. On essaie de faire les choses au fur et à mesure et surtout c’était important de faire ce premier pas tout seul et de faire l’univers artistique comme on voulait. On tisse des liens durables avec notre vidéaste François par exemple qui nous fait nos différents clips. C’est un Ep auto produit mais avec des amis professionnels qui nous aident et nous soutiennent. Il y a aussi Joseph qui nous aide pour le son sur scène etc….

Comment s’est fait le choix des chansons pour mettre sur l’EP ?

David : Je pars du principe qu’il y a certains titres qui sont faits pour écouter à la maison et il y a des titres pour animer une scène. On voulait aussi livrer une identité assez simple avec des ballades. Après en live, il faut délivrer de l’énergie pour qu’un show ait du relief. On a choisi de mettre des chansons pour écouter chez soi. En même temps si tu veux délivrer une identité complexe il faut un album et pas un Ep.

Gunnar : On a 3 styles qui se dégagent de GUNWOOD CIRCLE : folk, rock seventies et enfin blues.

Vous revenez d’une tournée en Allemagne, je veux tout savoir ?

Jeff : Malheureusement on ne pourra pas tout te dire (rire)…..

David : Ce qui est sur la route reste sur la route !!! On est parti en van 6 places avec un autre groupe. On a fait un plateau, c’est d’abord une aventure humaine, avec l’autre groupe, avec les salles et avec le public.

Gunnar : J’ai organisé les dates car j’ai vécu en Allemagne jusqu’à mes 11 ans. Je connais bien et mes deux parents sont allemands. Il y avait avant tout l’idée de prendre pied ailleurs qu’en France. Le projet est plutôt international, je chante en anglais. C’est évident que d’émerger en France quand un groupe ne chante qu’en anglais ce n’est pas simple.

gunwood circle 2Comment ça se passe de jouer à l’étranger ?

Gunnar : C’est bizarre, quand je suis arrivé en France il a fallu que j’arrive à parler entre les morceaux en français avec difficulté et là de reparler ma langue maternelle qu’est l’allemand c’était étrange. Comme mes deux compères ne le comprennent pas, j’ai parlé en anglais aux gens, c’était plus simple.

Comment sont accueillis les groupes français en Allemagne ?

Jeff : Avec beaucoup de bière !!!!!

Gunnar : Écoute, on a joué dans un petit club à Berlin le Duncker Club d’une capacité de 120 personnes ; c’était rempli.

David : Les allemands viennent plus pour l’ambiance et la bière, ils écoutent et applaudissent. Ils arrêtent de servir de la bière pendant les morceaux, un respect que l’on a apprécié. On a fait la veille un autre bar où l’ambiance était plus parisienne mais le public est moins blasé et plus cosmopolite. Je pense qu’ils ont plus l’habitude que nous d’accueillir des groupes qui viennent d’ailleurs.

Quelles vont être les actualités de GUNWOOD CIRCLE pour l’année 2015 ?

Gunnar : Avant tout du live !!! Rencontrer encore du public même si j’aimerais bien retourner en studio. On va essayer aussi de se concentrer sur la France mais aussi sur les pays limitrophes comme La Suisse, le Bénélux, l’Espagne.

Vous en retenez quoi de cette expérience en Allemagne ?

David : On se rappelle pas vraiment (rire …)

Jeff : C’était intemporel mais c’était bien (rire)… l’idée aussi était de roder et d’enchaîner des dates pour caler les choses.

Et pour finir, pouvez-vous me dire quels sont vos hobbys à part la musique bien-sûr ?

Jeff : c’est hyper personnel, je ne peux pas en parler (rire…)

Gunnar : J’adore les contes, j’adore les frères Grimm, sortir du monde réel.

Jeff et David : Les contes ??? On ne savait pas ça…..(rire)

Et toi Jeff ?

Moi c’est la lecture, je suis fan de Philip K.Dick, auteur américain de science fiction. Blade Runner, c’est lui. J’aime le dessin et la bande dessinée.

David : J’aime le sport, le Burger King (rire)….J’aime lire et je suis fan d’Arsène Lupin et la vie publique en général m’intéresse.

Merci les gars de vous être livrés à cet échange très personnel. Je vous souhaite bonne continuation dans le développement de GUNWOOD CIRCLE et on pourra vous voir en live le 30 mai prochain aux Agla-Scènes (91).

Merci Mamusicale

Toutes les infos sur gunwoodcircle.com

Interview réalisée : Yann Chesneau

Advertisements

2 réflexions au sujet de « RENCONTRE AVEC GUNWOOD CIRCLE »

  1. Une belle découverte au concert des Aglascènes du 30 mai; Un univers intéressant et personnel mais d’accès tout à fait naturel et agréable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s