JUNE MILO, un premier pas qui compte !


June Milo 1Le doute n’est désormais plus permis, la Suisse est loin d’avoir livré tous ses secrets !

Formée au chant, à la musique classique et au jazz, cette jeune auteur-compositeur-interprète trentenaire, genevoise, livre ici son premier opus. Au total, douze titres et une reprise de l’EP paru en 2012, Leaving Town (prix de la meilleure chanson et meilleure interprète 2013).

cover June MiloSorti en Janvier 2015, « Jelly and Jam« , se révèle être un album séduisant et plein de charme, marqué par des compositions nettement inspirées. La voix enveloppante, claire, puissante et attachante de June Milo constitue l’autre grand attrait de cette production qui impose très vite sa personnalité et sa plastique. Il était donc prévisible, que Mamusicale ne resterait pas longtemps insensible à ce chant de sirène !

Après une courte introduction aux accents de B.O de cinéma, June Milo nous transporte dans un univers baroque, fait de jazz, de pop rafraichissante où les climats intimistes (Mortel Ennui, Nothing Bad, Seven Heaven) cèdent la place aux ambiances jazz (l’excellent My Man), swing (In Love With A Ghost, Forgotten Cave) ou aux compositions très modernes discrètement teintées R&B et soul (Thank You But No, Unwelcome Host).

En se risquant au jeu des comparaisons, on pense à Tori Amos, Regina Spektor pour leurs accents pop mais aussi au swing dynamique des trios vocaux féminins américains des années 1930 remis à l’honneur dans le style Neo-swing ou Retro-swing.

Si les mélodies et la musicalité sont bien présentes, les harmonies sont pour leur part, incarnées et défendues par une orchestration brillante qui doit beaucoup à l’aisance et à la présence de musiciens chevronnés, Nicolas Derand au piano, Xavier Zolli à la basse, Yohann Kempst à la guitare, Timothée Robert à la contrebasse, Fabien Bellefontaine au soubassophone et Julien Silvand à la trompette.

Pour conclure, un grand cru au pouvoir hautement addictif qui peut entrainer dès la première écoute, un sentiment de dépendance ou de manque. Vous voilà prévenus, Mamusicale décline toute responsabilité !

 

Retrouvez cette artiste sur junemilo.com

Chronique :Franck Talleux

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s