DUEL, une rencontre, des confidences…


DUEL13-BY-FLORIE-BERGERCrédit photo : Florie Berger

Comment vous êtes-vous rencontrés et comment est né « Duel » ?

On s’est rencontrés en arrivant à Paris, le premier jour ! Julien venait de l’Ouest, Brieuc du Nord… Nous avons rapidement découvert des influences communes – le rock indé des années 2000, les auteurs plus classiques, la peinture… – et, après avoir joué ensemble quelques unes de nos compos respectives on a décidé de les enregistrer. Et on n’a plus jamais arrêté…

Comment se passent les compositions ?

On compose chacun de notre côté puis on joue nos chansons ensemble et on enregistre celles qui passent l’épreuve du temps. Alors, pour ce qui est des arrangements, des structures et des textes définitifs, on bosse tout à deux. 

Vous  avez sorti plusieurs EP avant cet album sorti en février 2015, y- a-t- il eu une appréhension particulière ?

Non pas du tout, on avait hâte de pouvoir partager toutes ces chansons sur un album – format auquel on est encore particulièrement attachés – puis sur scène pour le défendre.

Vous avez fait plusieurs concerts à New-York, cela vous a-t’il apporté quelque chose pour vos prochaines compositions ?

A New-York, on a eu la chance de rencontrer des musiciens de groupes de rock-indé qui nous ont influencés au niveau du son et dans la façon d’aborder l’arrangement d’un titre, nous qui composons des chansons très classiques à la base, guitare-voix la plupart du temps. Et la ville nous a ouvert de nouveaux horizons à tous les niveaux, comme Paris l’avait fait auparavant, nous qui venons de province. Et puis c’est là-bas qu’on est montés sur scène la première fois donc c’est un souvenir particulier pour nous. Même si la salle s’était vidée… à cause d’un incendie !

Avez-vous rencontré des musiciens là-bas avec qui vous souhaiteriez collaborer ?

Oui voilà. Julien vivait avec des boxeurs irlandais obèses (!) et Brieuc avait un colloc batteur dans le groupe « Harlem Shakes ». Il nous a fait rencontrer des musiciens et parmi eux certains qui travaillaient avec le groupe The Walkmen qu’on a alors découvert et qu’on suit fidèlement. On adorerait, naturellement, pouvoir collaborer un jour avec eux.

Vous avez fait la 1ère partie de Pete Doherty lors d’un concert en France, comment avez-vous vécu l’expérience ?

C’était un heureux hasard de dernière minute, pour notre premier concert à Paris, à notre retour de New-York. Comme on aimait beaucoup The Libertines et l’album solo qu’il sortait à ce moment là, on était évidemment ravis… c’était cool ! Et puis on partage avec lui beaucoup d’influences, le même goût pour la littérature, la peinture. 

Si vous deviez reprendre une chanson de votre idole Bob Dylan en la remettant à votre sauce laquelle choisiriez-vous ?

« Tweedle Dee & Tweedle Dum » ou « Blind Willie Mc Tell ». 

Quelle est la chanson que vous appréciez particulièrement dans votre répertoire ?

Impossible de répondre à cette question, on les aime toutes évidemment. Mais puisqu’il fait beau aujourd’hui, disons Les Rapides et Amsterdam qui sont les dernières qu’on a enregistrées, à notre retour d’Amsterdam d’ailleurs.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans ce métier ?

Outre l’argent – les sommes gigantesques amassées dès qu’on débute -, la création et la scène.

Pourquoi avoir choisi le patinage artistique pour le clip de « Austerlitz » ?

Un clin d’œil à notre plus grand secret.

Quelle est la chose que l’on ne sait pas sur vous ?

Notre passion folle pour le sport et ses grands événements, particulièrement les jeux olympiques. 

Quelle est la chanson qui vous met en forme le matin ?

Julien : « Best Of Friends » de Palma Violets

Brieuc : « King Kunta » de Kendrick Lamar

Si vous deviez vous affronter en duel, quelle arme choisiriez-vous ?

Un arc éthiopien et un couteau normand.

Qu’est-ce vous aimez le plus chez l’autre ?

Il doit s’agir d’opiniâtreté, de fidélité et de sens du temps. Dans les deux sens et dans cet ordre absolument.

Quelle est votre actualité dans les mois à venir ?

Défendre notre album « Gunnn Express » sur scène et préparer le suivant, on a plein de nouvelles chansons qu’on a hâte d’enregistrer !

Retrouvez DUEL sur Facebook et sur duelmusic.com

Interview réalisée par Isabelle Grand-Dufay

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s