COUP DE PROJECTEUR SUR EXSONVALDES & HELENA MIQUEL


Exsonvaldes-(c)Adrian_Madrid_MG_0431

Crédit photo : Adrian

La première rencontre entre Helena Miquel et Exsonvaldes date de 2013, au festival South Pop Isla Cristina, à la frontière entre l’Espagne et le Portugal. La chanteuse espagnole tourne avec son groupeDelafé y Las Flores Azules ; la carrière des Français commence à prendre de l’ampleur dans les festivals ibériques. A tel point qu’ils ont envie de « faire quelque-chose de spécial pour le public espagnol ». Ils reprennent alors une partie de « Enamorado de la moda juvenile » du groupe Radio Futura à la fin de leurs concerts.

unnamedExsonvaldes désirent aussi depuis longtemps enregistrer un duo avec une chanteuse, et c’est naturellement qu’en 2014 ils écrivent à Helena Miquel, sur les conseils de leur label espagnol Green UFOs. « Avant de leur répondre j’ai passé plusieurs jours à écouter leurs disques, que j’ai aimés, et j’ai décidé d’accepter leur proposition », raconte la chanteuse. Flattée par la proposition, Helena Miquel y voit aussi un challenge personnel, travailler avec des professionnels en dehors de son pays.

S’entame alors le processus d’écriture, en deux langues, entre Paris et Barcelone. De nombreux échanges de mails à partir de chansons qu’Exsonvaldes laissent à Helena Miquel le soin de compléter, réécrire ou traduire. Quelques explications aussi, sur « Cyclop » notamment, qui évoque la relation entre Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. « C’est un processus d’écriture enrichissant, et un travail d’équipe. Je devais comprendre ce que le groupe voulait dire, et le retranscrire avec mes propres mots. J’ai passé de très bons moments chez moi à chercher les bonnes idées », explique Helena Miquel. « Pour nous il y a un effet miroir assez étonnant ! On arrive à un résultat unique qui n’aurait pas pu exister d’une autre façon, sans elle ou sans nous », ajoute le groupe.

Début 2015, Helena Miquel vient enregistrer à Paris dans « un studio dans lequel je ne connaissais personne, dans une ville inconnue, dans un autre pays. ». Vite rassurée, les titres prennent vie en 24 heures : « J’espère que les gens y retrouveront l’énergie avec laquelle nous avons créé ces morceaux. Et j’espère aussi qu’on aura plusieurs occasions de les jouer sur scène ! ». « On est très fiers des morceaux et curieux d’avoir des réactions des deux côtés de la frontière ! » concluent Exsonvaldes.

Toutes les infos sur exsonvaldes.net

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s