ARCHI DEEP & THE MONKEYSHAKERS « NOUVEL EP »


DSC_1049-2Les recettes les plus simples sont souvent celles qui fonctionnent le mieux ! Archi Deep And The Monkeyshakers (déjà chroniqué par Mamusicale en 2014) l’a bien compris et propose ici un troisième EP, disponible en octobre, résolument placé sous le signe d’un rock efficace et travaillé.

Six nouveaux titres donc distillés par un power trio énergique issu du Grand Sud Ouest, composé d’Arthur Archibald « Archi » Di Piazza (Chant et Guitare), et d’une section rythmique « The Monkeyshakers » soutenue par Martin Leroy (Basse) et Camille Sullet (Batterie). Parfait pour effacer la morosité de cette rentrée 2015 et revenir aux affaires. Cette nouvelle production, enregistré et mixé au studio Ardent Studios, à Memphis – Tennessee, qui a vu défiler Bob Dylan, ZZ Top, les White Stripes, confirme les espoirs entretenus par leurs deux premiers EP édités en 2013 et 2014.

Et l’exercice se révèle percutant, avec son clin d’oeil appuyé aux Beatles, aux seventies sans renier une filiation rock garage aux accents Grunge.

Archi Deep 3 pochette 75 001Nowhere Man introduit l’EP, avec un son lourd, hypnotique, une rythmique implacable, batterie martelée et riffs entêtants. I’m On The Run débute en ballade apaisée pour céder bien vite le pas à une mélodie bien construite, nerveuse et inspirée où guitares et batterie croisent de nouveau le fer avec énergie. Un des sommets de l’album !

High Minds, créé la surprise, joue la rupture, en enrôlant les incontournables Fab Four pour leur emprunter les traits d’Eleanor Rigby ». Changement de rythme bienvenu puisqu’il permet au chanteur de s’aventurer sur de nouveaux territoires vocaux.

I Can’t See, s’inscrit dans une tradition rock classique, marqué par un rock énervé porté par des guitares qui renvoie aux seventies. L’autre sommet de l’album !

Real et If Only It Was Sunny ferment la marche de cet EP en restant fidèles à la tonalité générale de ce troisième EP, alternant accalmie, chant tempérés, tempos apaisés et riffs avivés. La formule fait ses preuves, pourquoi la changer ?

Archi Deep And The Monkeyshakers, renoue avec la tradition brute et instinctive du rock, en gravant pour notre plus grand plaisir, six plages denses, ambitieuses et mélodiques qui témoignent de leur savoir-faire. Basse sourde, batterie omniprésente, guitare rageuse, rien ne manque à l’appel. Pour Mamusicale, il est évident que la formule du power trio n’est pas une formule « allégée » mais constitue bien un atout qui libère la créativité et démontre ici son efficacité !

L’énergie bouillonnante qui enveloppe toutes les compositions de cet EP laisse deviner que Archie Deep et ses Monkeyshakers ne sont pas tombés de la dernière branche ! Aussi à l’aise sur scène qu’en studio. A la ville comme au chant ! Retrouvez les sur archideep.com

Hautement recommandé !

 

Chronique :Franck Talleux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s