Eric Bibb et Jean Jacques Milteau : le choc des titans !


 

E-Bibb_J-J-Milteau_c_P_de_Gorostarzu_4

Crédit photo : P de Gorostarzu

 

Ce mardi 22 mars à 21 h, Le Vésinet (78) dérogeait à sa paisible réputation de site classé et protégé, pour accueillir au théâtre Alain Jonemann, deux poids lourds franco-américain du blues, Jean Jacques Milteau et Eric Bibb.

 

Une journée pourtant bien mal engagée, assombrie et endeuillée en matinée par les attentats meurtriers de Bruxelles. Les textes d’Eric Bibb font souvent référence à la spiritualité et à Dieu mais c’est pour incarner ici une foi positive, tolérante, radieuse aux antipodes des messages de haine, de violence ou d’obscurantisme véhiculés par tous les fanatismes. Les deux faces d’un même visage que tout opposerait, la laideur et la beauté.

Un petit mot de reconnaissance pour souligner l’ambition et le soin apporté par Emmanuel Plassard à la programmation musicale de son théâtre. Un directeur qui n’en est pas à son coup d’essai, et à qui nous devons d’avoir partagé de belles heures en compagnie de références issues de la scène blues et du jazz, comme Stacey Kent, Demi Evans, Robin Kelle, Vincent Peirani&Emile Parisien, Omer Avital, Omar Sosa, Kenny Garrett ou David Krakauer, pour ne citer que ceux là et se limiter …

Un projet culturel musical et théâtral dense et dynamique, pourtant fragilisé par une récente décision budgétaire adoptée en conseil municipal.

Des fausses notes qui ne sont cependant pas parvenues à perturber une soirée placée sous le signe du folk blues acoustique, du gospel ou des interprétations de work song.


E-Bibb_J-J-Milteau_c_P_de_GorostarzuJJ Milteau
et Eric Bibb réunis pour un concert d’une heure trente, articulé autour d’un solide hommage rendu à Lead Belly. Pour ceux qui l’ignorent encore, Lead Belly fait partie des mythes que les Etats Unis se plaisent à produire. Soustrait de son pénitencier par les ethnomusicologues John et Alan Lomax, où il purgeait une peine de 88 ans, il s’illustra en composant un répertoire (« House Of Rising Sun » repris par les Animals  et traduit chez nous par « les portes du pénitencier » ou le « Midnight Spécial », magnifié par le Creedence Clearwater Revival), dont les reprises assurèrent le succès de leurs interprètes. (Bob Dylan, Nirvana, Beach Boys…)

Entourés d’une formation minimaliste, Gilles Michel (Basse), Larry Crockett (Batterie – pas de parenté avouée avec Davy), l’accompagnement est sobre , raffiné, simple à l’image du concert et de ses interprètes. Si le sourire d’ Eric Bibb est très contagieux sa bienveillance et son empathie sont communicatives. On ressort apaisé et optimiste d’un concert comme celui-ci ! Et ce n’est pas la moindre des qualités du bonhomme qui bénéficie d’un incroyable charisme et y associe une élégance rare et naturelle.

Guitariste, compositeur, interprète, aussi à l’aise dans les registres de la soul que du blues, Eric Bibb ne craint pas de se frotter au difficile exercice qu’est l’ a cappella et expose une autre de ses facettes, son aisance à s’approprier l’espace, abolir le temps en retenant et en captivant l’attention du public. Du grand art, maîtrisé et assumé.

Sur scène, c’est la spontanéité qui l’emporte et la complicité. Une complicité qui va de pair avec le respect que se manifeste nos deux têtes d’affiche qui s’unissent ou s’effacent respectivement pour valoriser les solos de leur partenaire.

Ce ne sera pas lui faire affront, que de rappeler qui est JJ Milteau, reconnaître le travail imposant et l’étonnant parcours accompli par le parisien, ainsi que le mérite qui lui revient pour redonner à l’harmonica sa place de prédilection, l’instrument fétiche du blues et l’élever au rang d’instrument majeur !

Instrumentiste et accompagnateur de la scène musicale hexagonale, animateur de radio pour une émission dédiée au blues « Bon temps rouler », concepteur de méthode d’apprentissage d’ harmonica, JJ Milteau additionne les reconnaissances et les récompenses. Sa dextérité largement reconnue lui permet également de jouer et d’enregistrer avec tout ce que la scène blues outre atlantique compte aujourd’hui de talents.

Témoignage d’une belle rencontre et d’une coopération réussie, la tournée hommage entamée fin 2015, encadre un nouvel album – J.J. Milteau & Eric Bibb, – « Lead Belly’s Gold » – « Live At The Sunset And More », mixant enregistrement live et studio, disponible depuis octobre 2015.

Indispensable.

Retrouvez toutes les infos sur jj.milteau.net

Chronique :Franck Talleux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s