LES CONFIDENCES DE LAURA COX


Laura Cox Band 2Bonjour Laura,

Salut

Tu es venue avec Mathieu, ton fidèle guitariste….Bonjour Mathieu

Bonjour,

AOUT 2014, je te rencontrais, Laura, à Rock en Seine  en tant que festivalière. Tu avais 60000 followers sur Facebook aujourd’hui plus de 120 000 et tu étais en train de travailler sur un EP. Presque 2ans après tu en es où ?

Laura : En fait les 2 années sont passées très vite. On a changé de line up. Nous avons un nouveau batteur et un nouveau bassiste. Le groupe aujourd’hui est beaucoup plus solide. Je suis super contente des nouveaux musiciens. Tout est en place depuis novembre 2015. On a aussi réfléchi concernant l’EP et au final on va partir sur l’enregistrement d’un véritable album. Je me suis rendu compte que les gens se fichent d’un Ep, ils veulent vraiment un album. C’est ce qui ressort dans les messages Facebook. On a tellement fait patienter les fans que l’on va faire un album, c’est mieux finalement !!! Il sera autoproduit et les labels auront une plus grande visibilité sur le projet.

Mathieu : Il y a aussi l’attente des fans anglo-saxons qui attendent vraiment l’album et des nouvelles compositions.

Laura : Ils nous mettent la pression depuis un bon moment !!! (rire) On devrait faire un album de 10 titres. On cherche le studio capable de faire sonner comme des groupes américains ou australiens.

Mathieu : on aimerait bien que ça puisse sortir pour la fin de cette année. L’enregistrement pourrait se faire cet été ou en septembre.

On sent que vous avez vraiment envie de le sortir cet album…

Oui, on n’en peut plus (rire). On va passer d’ailleurs de Laura Cox à Laura Cox Band pour donner cet aspect de groupe.

Laura Cox Band 1Des concerts régulièrement et certains en Belgique, c’était comment chez nos amis belges?

Laura : C’est à côté et pourtant c’est très différent, la mentalité, et les radios diffusent vraiment du rock.

Mathieu : Ici, on nous vend des radios rock qui diffusent toutes les mêmes choses, de la pop ou de la soupe et quand on passe la frontière pour arriver en Belgique, on va avoir un gros 50 % qui va diffuser des choses invraisemblables et pas forcément des titres connus à 8 ou 9 heures du mat.

Laura : c’était très sympa, très bon accueil, et d’ailleurs on y retourne en août pour un concert.

Je me souviens d’un concert en particulier en mai 2015 aux Agla-Scènes. Quelle énergie et la présence exceptionnelle de ton papa. Un moment particulier pour lui et toi ?

Il a dû me voir sur scène 3 fois seulement. La première fois, j’avais peur…. Mais c’est vrai que je n’ai pas envie de le décevoir. C’est lui qui m’a fait découvrir tout ce qui m’influence aujourd’hui ; il a donc son rôle dans cette histoire. Et j’ai surtout envie qu’il soit content de ce que je fais. Au début c’était une petite pression mais aujourd’hui je commence à m’y habituer.

Tu as un band qui a évolué depuis 2014 mais on dirait que Mathieu Albiac est ton acolyte.

C’est qui Mathieu !!! (rire)

Tu y tiens beaucoup …..

C’est ce que je lui ai déjà dit, s’il devait partir  je ne sais pas ce que je ferais…. (rire)

Même au niveau du jeu, nous sommes complémentaires. Mathieu possède toute cette attaque main droite que je n’ai pas, parce que moi je joue vraiment comme une fille. J’ai un jeu plutôt hybride, avec une attaque plus lente,  un mélange de doigts et de médiator. Je suis gauchère mais je joue comme une droitière. C’est quand même Mathieu qui m’a motivée à faire un groupe au début.

Tu fais depuis un certain temps des covers  que tu mets en ligne sur Youtube. Aujourd’hui en éprouves-tu toujours le besoin ?

Oui, il y a des gens qui me reprochent de faire trop de démos de produits mais j’ai envie de garder ce côté reprise, covers que j’avais avant. C’est aussi ça que les gens ont aimé en premier ; ça me plaît encore !

On te voit aussi parfois endosser le rôle d’une « VRP » pour des marques et accessoires de guitares. Qui es-tu exactement et où veux-tu aller ?

Les démos des produits que je fais c’est quand même des produits qui me plaisent et que j’utilise, donc ça ne me dérange pas. Mais j’essaie de réduire un peu les démos parce que je ne veux pas en faire trop. J’ai envie de trouver un équilibre entre démos, covers de temps en temps et concerts avec mon groupe. Je me suis dit qu’il fallait davantage poster des vidéos live du groupe et là, on va avoir du contenu très prochainement à diffuser, c’est cool.

Tu chantes et tu joues de la guitare. Te sens-tu davantage musicienne que chanteuse ?

Oui, clairement !

Je vais prendre des cours de chant justement car aujourd’hui avoir une bonne voix avec de l’assurance c’est quand même bien. C’est important d’avoir les deux, chant et guitare ; même si au fond de moi je préfère la guitare. Il faut que je me mette sérieusement au chant !

Te verrais-tu endosser l’étiquette de musicienne et accompagner des artistes lors de tournées ?

On me l’a déjà proposé aux USA mais ça me fait peur de partir seule là-bas. Ça pourrait correspondre mais…. Actuellement je n’ai vraiment pas le temps, je veux avancer avec mon groupe.

Tes fans sont de plus en plus nombreux hors de la France, as-tu envie d’aller à leur rencontre et sur quel continent aimerais-tu  faire ta première tournée?

Mathieu : moi je voudrais l’Australie et l’Océanie et Laura c’est carrément les USA (rire)

Laura : Ah oui, sans hésitation, découvrir les histoires de la route 66.

Si je demandais à tes proches de définir ton caractère, ils diraient quoi à ton avis ?

Laura : Demande à Mathieu, il me connais très bien (rire..)

Mathieu : Alors comment dire……Laura cache très bien son jeu. Elle peut paraître très timide, réservée, droite et carrée. Et en même temps Laura est une grosse tornade qui peut péter des câbles, passer des journées à rigoler et à faire n’importe quoi. Elle peut s’énerver ou déprimer parce qu’elle n’arrive pas à jouer un truc. Elle peut jouer pendant des semaines le même plan de guitare parce qu’elle n’arrive pas à le jouer. Je ne connais pas une personne plus passionnée par la guitare que Laura.

Il y a une petite voix qui m’a dit qu’au collège tu avais eu le prix du meilleur élève de ton école, c’est vrai ?

C’était juste dans une classe où il y avait des gens qui n’avaient pas un super niveau….(rire). J’étais plutôt bonne élève. Oui je me souviens mais c’était un prix du meilleur élève de ma classe uniquement. Mais maintenant ça n’a plus d’importante, il n’y a plus que mon père qui s’en souvient.

A ton avis, comment te perçois ton père ?

Laura : Comme la sauveuse du rock en France (rire !!!) .Je sais qu’il est très fier et qu’il ne s’attendait pas que je fasse de la guitare à ce point-là. Il me le répète tout le temps.

Mathieu : Il l’a toujours encouragée même quand il n’y avait pas de groupe. Il est certain qu’un jour ça marchera pour Laura.

Ton père m’a dit que tu étais sérieuse, marrante mais pas rebelle.

C’est ce que disait Mathieu (rire).

Profite de cette occasion pour t’adresser aux fans qui te suivent…un message pour les faire patienter.

Je voudrais leur dire de ne pas désespérer car l’album devait arriver cette année. J’espère que l’album leur plaira et que l’on pourra venir jouer près de chez eux.

Nous avons hâte d’écouter votre futur album. Merci Laura, merci Mathieu pour ce moment d’échange. Bonne continuation, Mamusicale vous suit de près.

Merci à toi, c’était super sympa de nous donner cette opportunité.

Retrouvez toute son actualité sur lauracoxband.com

Interview :Yann Chesneau

Advertisements

Une réflexion au sujet de « LES CONFIDENCES DE LAURA COX »

  1. super, mais mon seul regret, encore un groupe, qui chante en anglais, on est en France ici………………!!!!! c est dommage………..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s