L’ENTREVUE DECOIFFANTE DES FATALS PICARDS


Poster-UluleUne grande actualité chez les Fatals Picards en ce moment avec la sortie du DVD live enregistré en novembre 2014 puis la préparation d’un nouvel album pour l’automne. Salut Paul, comment vas-tu ?

Super, merci

Peux-tu nous parler de la sortie de ce dvd live ?

Oui, il vient de ressortir chez Very Cords mais il faut dire qu’il est sorti il y a longtemps pour nous. On vient de signer chez Very Cords en distribution pour l’album qui va sortir et du coup on refait la promo du dvd live avant que notre prochain album ne sorte. J’ai pas tout compris mais c’est ça. Il sort avec un autre packaging mais à la base il était sorti le 1er mai 2015.

Photo3Est-ce que l’on peut considérer que Les Fatals Picards sont une sorte de famille ?

Oui, on l’est devenu. Parce qu’au départ, on ne se connaissait pas du tout. On a été tous engagés par un mec il y a maintenant plus de 15ans. Un gars qui s’appelle Ivan Callot, qui a créé le groupe. Il était un peu tout seul au départ avec son ordi, il faisait des chansons. Il avait envie de les jouer alors il a trouvé un pote qui est l’actuel guitariste des Fatals. Ils sont partis à deux pour faire des p’tits concerts. Ensuite ils ont étoffé le projet, avec un batteur, Jean-Marc et après moi en 2004. On n’était pas potes au départ et on l’est devenu parce que les autres sont adorables. Si c’était des cons, je ne sais pas si je serais resté. On part en vacances parfois les uns avec les autres. Oui les Fatals c’est un peu la famille. On s’invite mutuellement.

Les Fatals Picards ne s’arrêtent jamais…..promo du dvd, préparation du futur album, enregistrements, concerts, tournage du dernier clip « A la vie à l’Armor » etc…

Si on s’arrête, on n’existe plus aux yeux du public c’est ça ….

Oui, il y a un peu de ça. Nous, on n’a pas de tournée en fait. On joue tous les week-ends. On n’est pas dans le truc de jouer 3 mois à fond et ensuite on s’arrête 3 mois. Ça peut être une fois par semaine comme 3 ou 4 fois, c’est possible. Après on a fait une pause de 6 mois parce que je voulais partir à l’étranger mais en fait je ne suis pas parti (rire).

Mais moi je ne suis pas dans l’optique de se faire oublier pendant 1 an ou 2. Avec internet, des propositions de groupes, de gens qui font du bon boulot, qui sont intéressants, il y en a plein. Si tu leur laisses la place et bien finalement, ils vont te piquer la tienne. On a toujours été actifs, on aime jouer, écrire. C’est pour ça que l’on n’arrête pas.

Pour revenir à cette tournée 2014, combien de dates avez-vous fait ?

En général on fait entre 60 et 100 dates. Mais l’année de l’eurovision, on avait fait 127 dates.

Pourquoi avoir eu envie de faire ce dvd live ?

En fait, on avait déjà fait un live audio juste avant qu’Ivan, le fondateur des Fatals, ne quitte le groupe en 2007. Comme le spectacle et le groupe ont évolué, au niveau de la musique, de la scénographie, on avait envie d’avoir un instantané de ce que l’on était à ce moment-là. On se demandait si un dvd allait intéresser fondamentalement les gens, on ne savait pas trop. On a eu l’idée de faire un crowdfunding. Et si ça ne marche pas, ça veut dire que le dvd n’a pas lieu d’être. On avait demandé 15 ou 20 000 € et finalement on a eu 60 ou 70 000 euros. Finalement on s’est dit que ça intéressait les gens et qu’ils voulaient l’avoir, alors on l’a fait. Il y a un concert qui a été filmé au Transbordeur à Lyon et le lendemain à Villeurbanne.

Quel est votre souvenir le plus mémorable de cette tournée ?

On bossait avec un ingé lumière et pour des raisons compliquées il ne pouvait pas faire les concerts filmés pour le dvd. Et on bossait avec une fille qui le remplaçait de temps en temps, qui s’appelait Nathalie Jardin. Elle  commençait dans le métier, elle avait 2 ou 3 ans d’expérience dans la lumière. On lui a dit fais le. On lui a donné sa chance et elle l’a fait super bien. On a perdu Nathalie dans le Bataclan l’année dernière. Ce que je retiendrai dans ce dvd, c’est cette fille qui flippait complètement de faire notre lumière et je lui disais allez vas-y. On la voit d’ailleurs beaucoup dans le dvd. Et c’est pour ça que j’ai du mal à le regarder aujourd’hui.

Vous préparez un album pour octobre, peux-tu nous parler des thèmes que vous aborderez ? 

Il y aura une chanson sur les kermesses, la fête de l’école. Il y a aussi une chanson sur des gens qui font des albums « hommage » sur des mecs qui ne sont pas encore morts.

Il y en a une sur un mec dans un train et son voisin fait un infarctus, il y a un défibrillateur et il se demande si ce mec était le troisième clone d’Adolphe Hitler ou un djihadiste ou un supporter de l’OGC Nice, est ce que je le réanime etc..

Photo4L’Euro, le foot en général ça vous inspire pour écrire ?

Alors les Fatals Picards n’en ont rien à faire du foot !! A part moi ! Quand il y a une compétition internationale comme en ce moment, moi je regarde.

Il y a-t-il un projet fou que vous aimeriez faire avec  Les Fatals Picards ?

J’ai vu Didier Wampas il y a quelques jours et mon idée ça serait de faire une sorte d’opéra rock à la  Emilie Jolie  avec la fine crème du rock français. Faire un spectacle « humouristico-rock ». Une sorte de comédie musicale avec tous les potes de la scène rock. C’est quasi impossible à mettre en place, quasi impossible à mener à bien. Bon tu vois ce que je veux dire….J’imaginerais bien Didier Wampas, empereur, venant d’une autre galaxie. L’idée serait d’apprendre les chansons de chaque groupe qui existent déjà et de trouver un fil rouge qui les lie.  Didier m’a dit, bien sûr, fonce. Sauf que si je mets ça en place, je le connais très bien il ne va pas arrêter de me faire chier…(rire). La dernière fois il a pris ma guitare et l’a jetée dans le public. Du coup on s’était vengé, le cuistot du festival où l’on était nous avait préparé de la chantilly et on l’a bombardé sur scène. Non ce n’est vraiment pas possible (rire) !!

 

Peux-tu adresser un message aux lecteurs de Mamusicale ?

Toi, ce que tu fais avec ton blog c’est bien. Le message est très simple, intéressez-vous à ce qui ne tombe pas tout cru dans vos oreilles. Parce que si tu prends juste ce qui t’arrive, tu prends juste que de la merde. Il faut chercher et sortir de la standardisation. Il y a des trucs très bons.

Merci Paul

Retrouvez toute leur actu sur fatalspicards.com

Interview réalisée par Yann Chesneau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s